Retour à la page d'accueil L'ASSOCIATION TOUS LES DOCUMENTS OFFICIELS, SA MUSIQUE, DES PHOTOS LES HOMMAGES TOULOUSAINS LES PROJETS DE L'ASSOCIATION Cliquez ICI pour nous contacter Plan du site Nous écrire

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006*

2005

2004

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006*

2005

2004

Les nouvelles de Carlos Gardel

L' ASSOCIATION  -  Le Bureau

   

Hommage  de « TISSEO » à José FELIX : Couloir réservé

 

Dehors, la Garonne et le soleil s’enlacent. Le président fondateur de l’association Carlos Gardel, perdu dans les oreillers neigeux de son lit de douleur récite le Romancero Gitano de Lorca «fue un dia de Santiago». Son visage fatigué est tourné vers l’éclat magique découpé par les fenêtres. « El silencio sin estrellas… ». Le silence définitivement privé d’étoiles. José Félix : « les derniers mots du poète fusillé à son bourreau : « où m’amènes-tu ?  -tu vas le voir tout de suite » La Garonne et le soleil rentrent dans l’ ombre.

Carlito

Pouvait-on accueillir le tunnelier Carlos Gardel au pied de la maison natale de l’enchanteur porteňo et ne pas songer à José Félix ? A cet infatigable élu de la ville de Toulouse : figure nationale des détaillants en fruits et légumes, pilier du village des Carmes, après avoir grandi à Arnaud-Bernard. Ombre portée du grand Carlito, père fondateur de l’ association des amis de Carlos Gardel. Né sous le double signe de Déméter et de la Habanera à Cullera (Espagne) en 1923 dans une famille de minotiers de Valence où l’on avait le sens de l’honneur et de la droiture, il est l’imprimatur de tout livre, toute émission qui s’écrit ou se tourne de Madrid, à Toulouse ou Bagota sur les traces de l’enfant naturel de Berthe Gardes. « J’ai connu la pauvreté, jamais la misère ». Autour de nous , c’est le monde de ceux qui luttent contre la maladie. Sous son goutte à goutte, José Félix, le président comme l’appellent affectueusement les infirmières, est en ligne avec son ami , vice-président de l’ association ,Georges Galopa , de Colmar. Sujet :Carlos Gardel. Qu’a-t-on raconté à Montevideo ou Berlin à propos de Carlos Gardel qui puisse à ce point défriser José ? La voix est lasse, mais les mots tanguent fort : « Je peux attester que Berthe et Carlos sont passés sur tel bateau , à telle date et à telle heure ! Si je m’en sors , je te ferai parvenir ce document »

Turron

Gardel et sa voix de turron tendre, c’est toute l’histoire d’ un petit espagnol exilé de 10 ans devenu soudain aveugle : « à dix ans j’ai eu la conjonctivite granuleuse des sables , j’ai perdu la vue  j’ai dû rester seul à la maison , j’ai dû quitter l’école » Dans le noir total , avec la musique du phono et la ville sudiste qui crache son éclat d’or derrière les volets. Ramona , El Carreterro … »Aujourd’hui, je ne suis pas le seul à aimer Gardel.  A Buenos Aires, les gens disent à propos de Gardel qui passe à la radio : « Carlito, tu chantes de mieux en mieux » . C’est un dieu , un  mythe , une légende. Dans une Brasserie de Buenos Aires où  l’ on danse du tango , on nous a fait une ovation  debout quand on a su que des toulousains amis de Gardel étaient là. « Gardel, Carlos SAURA , Al Pacino,  Coppola l’adorent » .

Depuis son élection en 1975 sur la liste de Pierre Baudis, José Félix ,grand admirateur de Mendès-France et pourtant « libéral affirmé » n’a eu de cesse de rappeler la mémoire de ce Toulousain humble au destin de monarque des cœurs, pourtant longtemps oublié de sa ville natale.

Final

                          

HOMMAGE à JOSE  FELIX

 

José Félix n’est plus. Il s’est éteint le 22 Juin 2004, victime d’un mal implacable qu’il a enduré avec un admirable courage. Le courage fut certainement une des vertus qu’il dût manifester dès son plus jeune âge, où il fut menacé de cécité.

Mais cet enfant, va bientôt découvrir sur le gramophone familial, la voix de celui à qui il se dédiera avec passion : Carlos Gardel.  Né en Espagne en 1920, mais établi à Toulouse, la ville natale du grand chanteur, José y bâtira son foyer,  avec son épouse Yvonne, et entouré de ses deux enfants. .

Sa vie sera tournée vers les autres, et fera de lui un homme de contact  qui se mettra au service d’autrui, dans un élan généreux et dévoué . Détaillant en fruits et légumes au marché des Carmes, un des haut lieux pittoresques et animés de Toulouse, il va œuvrer pour sa profession en fondant le syndicat de cette corporation. Son dévouement l’amènera à devenir administrateur de la Caisse Maladie de sa profession, et même conseiller municipal de Toulouse, où il sera élu et  siègera de 1971 à 1995. Dans son hommage prononcé à l’église de la Dalbade le jour de ses funérailles, le Maire de Toulouse M. Jean-Luc MOUDENC ( ainsi que plusieurs membres du Conseil  Municipal )  est venu souligner à quel point José Félix était attaché au service des autres et combien ses conseils empreints de bon sens , de sagesse et de perspicacité étaient écoutés. La présence à l’office de Dominique BAUDIS, ancien maire de Toulouse, Président du CSA,  ne faisait que confirmer les qualités professionnelles et l’attachement de ses proches à José Félix.

Notre président avait, après sa famille, une passion qui lui insufflait une énergie peu commune : celle de Carlos Gardel. Cette passion, José a su nous la communiquer par son immense travail de recherche, par ses initiatives, ses articles, ou simplement ses paroles.

José a mené une action admirable pour que Carlos Gardel soit reconnu à Toulouse par les autorités et les siens. Parmi les nombreuses actions qu’il a menées, il est à l’origine de la mise en place de la stèle à Compans Caffarelli, et il fut le fer de lance de notre association. En plus de nombreuses recherches faites sur Gardel, et  qui ont fait de lui un historien reconnu et respecté, il a noué avec l’Argentine des contacts qui aujourd’hui nous unissent fraternellement. L’action la plus symbolique fut certainement d’avoir amené sur la tombe de Carlos Gardel à Buenos Aires un peu de terre toulousaine avec la complicité de son grand ami Ernesto RONDO (disparu lui aussi). Lors d’un séjour en Argentine, réception à l’Ambassade de France il a même épaté ses amis gardélians en chantant une des chansons préférées de Gardel : El Carretero.

Mais, l’existence n’étant pas éternelle, la camarde l’attendait sous la forme insipide d’un mal dont l’issue est funeste. José s’en est allé à quelques jours à peine de la commémoration à laquelle il tenait tant, et qu’il présidait fidèlement depuis 20 ans.

Nous étions bien seuls ce jour là, et le nœud dans la gorge de Maurice Christin en disait long sur notre peine. Les choses se sont déroulées avec en arrière pensée sa présence qui semblait planer au-dessus de nous, et aussi un extraordinaire concours de circonstances dont je ne peux croire qu’il soit le simple fait du hasard.  La veille, le 24 juin,  jour anniversaire  de l’accident tragique de Carlos Gardel, nous étions tous réunis à l’église, derrière sa dépouille,  auprès de sa famille éprouvée, pour lui rendre un dernier hommage. Après l’homélie du prêtre, les paroles du Maire de Toulouse, Jean-Luc MOUDENC et l’Ave Maria chanté par Marie-Claude , Manuel Mateo accompagné par  le bandonéon de Maurice Christin  a interprété « Silencio ». Il était 15h10, l’heure exacte de l’accident de Medellin, 69 ans plus tôt. Peut être n’était ce qu’une coïncidence, et dans mon esprit cartésien un simple concours de circonstances . Mais il se pourrait bien qu’à cet instant précis fut exaucée la volonté passionnelle et acharnée d’un homme à vouloir demeurer debout jusqu'à cette date, pour honorer Gardel. S’il en est ainsi, cela porte au sublime et  j’en suis tout admiratif devant tant de courage et d’abnégation.

 José Félix repose en paix auprès de son épouse Yvonne au cimetière de Massat en terre ariégeoise. A sa famille éprouvée, nous présentons nos condoléances émues et notre profond respect pour un homme qui demeurera un exemple de gentillesse et de dévouement, et qui restera dans nos cœurs notre Président .

Pour l' Association Carlos Gardel    de Toulouse. Le Vice Président Georges GALOPA.


 L' Association  " Carlos Gardel , les Amis du Tango , Toulouse Tango ", fùt fondée et

déclarée à la Préfecture de la Haute Garonne le 17 juin 1983 sous le n°  w 313001106

  association  loi 1901, Siret n° 49789090500019  ayant  pour but principal  la Diffusion

  du  tango  chanté,  comme  musique,  paroles  poésie, en  faisant  connaître  comme

    interprète la grande figure de "Carlos Gardel" né à Toulouse le 11 décembre 1890.

Membres d' honneur :

M. Le Président de la République d'Argentine Raoul ALFONSIN.

           M. Mario PEREZ .  M. José FELIX

                   

 

CARLOS GARDEL

né à Toulouse (France)  le 11 décembre 1890 

décédé à Medellin (Colombie) le 24 juin 1935